Notre mémoire dans le cadre des consultations prébudgétaires fédérales

NOVEMBRE 2016 – CANADA

En juin, le Comité permanent des finances de la Chambre des communes a lancé le processus des consultations prébudgétaires et invité les Canadiens à y prendre part, afin d’émettre des suggestions au ministre des Finances en vue du budget fédéral 2017. Les témoignages et les mémoires au Comité devaient porter principalement sur les questions suivantes :

  1. Quelles mesures fédérales aideraient les Canadiens en général – et certains groupes en particulier, comme les chômeurs, les peuples autochtones, les personnes handicapées et les personnes âgées – à maximiser, de la manière qui leur conviendrait, leurs contributions à la croissance économique du pays?
  2. Quelles mesures fédérales aideraient les entreprises canadiennes – de toutes les régions et de tous les secteurs – à atteindre leurs objectifs d’expansion, d’innovation et de prospérité et, ce faisant, à contribuer à la croissance économique du pays?
  3. Quelles mesures fédérales feraient en sorte que les collectivités urbaines, rurales et éloignées du Canada permettent à leurs résidents de contribuer comme ils le souhaitent à la croissance économique du pays et aux entreprises de prendre de l’expansion, de prospérer et de s’assurer une clientèle nationale et internationale afin de contribuer à la croissance économique?

La CCOCDE a profité de cette occasion pour faire entendre quelques-unes de ses préoccupations en matière d’emploi.

Lire les recommandations de la CCOCDE

Un rapport sur les consultations sera déposé à la Chambre des communes en décembre 2016.

Le Forum des ministres du marché du travail tiendra des consultations sur les ententes de transfert relatives au marché du travail

JUIN 2016 – CANADA

Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables des marchés du travail au Canada ont réitéré leur engagement de collaborer pour répondre aux opportunités et aux défis auxquels fait face la main-d’œuvre canadienne. Ils ont également décidé de mener un vaste exercice de consultations sur l’investissement annuel de 3 milliards de dollars dans les ententes de transfert relatives au marché du travail afin de veiller à ce qu’elles répondent aux besoins des Canadiennes et des Canadiens. Les ministres ont fait cette annonce le 28 juin dernier, à la suite d’une vidéoconférence du Forum des ministres du marché du travail (FMMT) lors de laquelle ils ont également approuvé les prochaines étapes qui mèneront à la création du Conseil de l’information sur le marché du travail.

Des consultations auront lieu au cours de l’été 2016 dans le but de recueillir les perspectives d’un large éventail d’intervenants afin d’explorer des façons d’améliorer ces ententes de transfert et d’orienter les investissements futurs. Cet exercice contribuera à appuyer les programmes d’emploi et de formation des provinces et des territoires pour qu’ils répondent aux besoins du marché du travail dans un contexte économique en évolution rapide. Ces consultations se tiendront à travers le Canada, en ligne et par des communications écrites auprès d’un large éventail d’experts, d’intervenants et de Canadiennes et de Canadiens à titre individuel. Les informations concernant ces consultations seront affichées sur le site Web du FMMT.

Lire le Communiqué de presse

Les programmes fédéraux de développement de la main-d'œuvre sous le gouvernement Harper

TRADUCTION LIBRE D’UN ARTICLE DE DONNA E. WOOD

NOVEMBRE 2015 – CANADA

Tous les pays développés investissent dans le développement de la main-d’œuvre, pour attirer des talents, combler les raretés de travailleurs et améliorer la compétitivité des firmes locales. Ces mesures incluent également les services d’aide à l’emploi destinés aux personnes éloignées du marché du travail. L’intervention gouvernementale est nécessaire pour augmenter l’efficacité des marchés, promouvoir l’égalité des chances et assurer la mobilité sociale et géographique des individus.

Englobant à la fois les politiques sociale et économique, le domaine du développement de la main-d’œuvre s’avère particulièrement complexe au Canada, étant donné que la Constitution ne définit pas clairement s’il s’agit d’une compétence fédérale ou provinciale. Si la plupart des programmes, dont l’éducation postsecondaire et les programmes d’apprentissage, sont gérés par les provinces et territoires, certains flous subsistent, notamment en ce qui a trait aux mesures pour aider les individus sans emploi. Avant la Seconde Guerre mondiale, ces programmes étaient placés sous juridiction provinciale, souvent appuyés par un soutien financier du gouvernement fédéral. Or, après la dévastation causée par la Grande Dépression des années 1930, le fédéral et les provinces ont signé, en 1940, un amendement constitutionnel qui transférait cette responsabilité à Ottawa, avec la mise sur pied d’un programme national d’assurance-emploi.

Les autorités fédérales ont donc gouverné ce domaine politique jusque dans les années 1990, grâce à un réseau national de 500 Centres d’emploi du Canada dispensant des services d’emploi et de soutien du revenu. En 1996, à la suite du référendum québécois, le gouvernement libéral de Jean Chrétien a proposé de transférer de nouveau aux provinces la gestion des services publics d’emploi, tout en conservant au niveau fédéral la responsabilité du soutien public du revenu. Des ententes ont donc été conclues avec plusieurs provinces pour transférer les fonds de la Caisse d’assurance-emploi : les Ententes sur le développement du marché du travail (EDMT).

Lorsque le Parti Conservateur a pris le pouvoir en 2006, cette dévolution était toujours en cours : huit provinces et territoires avaient signé une EDMT, alors que cinq continuaient de partager cette responsabilité avec le fédéral. Le nouveau gouvernement espérait constituer « la main-d’œuvre la plus éduquée, la plus compétente et la plus flexible du monde ». Pour atteindre cet objectif, il devait non seulement établir un plan, mais également identifier qui serait le mieux placé pour mettre ce plan à exécution.

Dans cette optique, le chapitre de Donna E. Wood, intitulé Hollowing out the middle: Recasting federal workforce development programs under the Harper government, analyse les décisions prises et les actions posées par le gouvernement Harper en matière de développement de la main-d’œuvre depuis 2006.

Lire le Chapitre de Donna E. Wood (en anglais)

Élections fédérales 2015 : Quelle place pour l'emploi et la formation?

SEPTEMBRE 2015 – CANADA

Si la présente campagne électorale fédérale traite beaucoup d‘économie et quelque peu de création d’emplois, très peu d’attention a été accordée à la formation et à l’intégration en emploi de tous les individus à travers le Canada. Nous interpellons donc les partis politiques à faire connaître leur position sur cette thématique et à s’engager activement afin que toutes les personnes aient accès à des services communautaires qui les soutiennent dans leur recherche d’un emploi significatif et vers leur inclusion sociale.

Lire notre Document de position

Joignez-vous à nous lors du Congrès national en développement de carrière Cannexus16

AOÛT 2015 – CANADA

La Coalition canadienne des organismes communautaires en développement de l’employabilité (CCOCDE) est fière de collaborer encore cette année au Congrès national en développement de carrière Cannexus16, qui aura lieu du 25 au 27 janvier 2016 au Centre Shaw d’Ottawa. Inscrivez-vous avant le 9 septembre pour profiter du tarif super avantageux. Les membres des organisations collaboratives bénéficient d’un rabais additionnel de 10 %.

Cannexus, le plus important congrès bilingue en développement de carrière au Canada, rassemblera cette année quelque 800 professionnels de l’industrie provenant des secteurs de l’éducation, des organismes communautaires, des gouvernements et du secteur privé. Il est conçu pour favoriser les échanges entre participants et pour explorer de nouvelles approches en orientation et en développement de carrière.

Les participants seront inspirés par des allocutions exceptionnelles :

–  Spencer Niles, Doyen et professeur, Faculté d’éducation, The College of William & Mary
–  Ratna Omidvar, Directrice générale, Global Diversity Exchange
–  The Honourable Justice Murray Sinclair, Président, Commission de vérité et réconciliation du Canada
–  Wab Kinew, Auteur, journaliste, témoin honoraire à la Commission de vérité et réconciliation

Plus de 130 séances de formation vous permettront de découvrir les plus récentes tendances en ce qui concerne les techniques d’animation et de counseling efficaces, l’information sur le marché du travail, les nouveaux outils et technologies et le travail avec des clientèles marginalisées. L’aire d’exposition vous permettra de découvrir une vaste gamme de produits et services utiles dans le domaine.

Tirer avantage au maximum de votre expérience à Cannexus16 en vous inscrivant à l’un des ateliers précongrès facultatifs (en anglais). Choisissez parmi ces quatre ateliers offerts par nos conférenciers les plus recherchés et approfondissez les sujets suivants :

–  Développement de carrière courageux : Aider les praticiens à trouver le courage d’être authentique, avec Herky Cutler
–  Une boîte à outils axée sur l’espoir en développement de carrière, avec Spencer Niles et Norman Amundson
–  Compétences en accompagnement pour conseillers d’orientation, avec Richard Knowdell
–  Créer un plan d’action pour engager les employeurs, avec Mike Fazio

De plus, ne manquez pas notre atelier postcongrès (en anglais) Le retour du zombie : Stratégies pour motiver les chercheurs d’emploi démotivés avec Dan Walmsely, l’un de nos conférenciers les plus appréciés lors du dernier congrès.

Cannexus vous est présenté par l’Institut canadien d’éducation et de recherche en orientation (CERIC) avec le soutien de The Counselling Foundation of Canada et d’un vaste réseau d’organisations collaboratives.

Pour plus de renseignements et pour vous inscrire, rendez-vous à www.cannexus.ca.

Catégories