Notre mémoire dans le cadre des consultations prébudgétaires fédérales

NOVEMBRE 2016 – CANADA

En juin, le Comité permanent des finances de la Chambre des communes a lancé le processus des consultations prébudgétaires et invité les Canadiens à y prendre part, afin d’émettre des suggestions au ministre des Finances en vue du budget fédéral 2017. Les témoignages et les mémoires au Comité devaient porter principalement sur les questions suivantes :

  1. Quelles mesures fédérales aideraient les Canadiens en général – et certains groupes en particulier, comme les chômeurs, les peuples autochtones, les personnes handicapées et les personnes âgées – à maximiser, de la manière qui leur conviendrait, leurs contributions à la croissance économique du pays?
  2. Quelles mesures fédérales aideraient les entreprises canadiennes – de toutes les régions et de tous les secteurs – à atteindre leurs objectifs d’expansion, d’innovation et de prospérité et, ce faisant, à contribuer à la croissance économique du pays?
  3. Quelles mesures fédérales feraient en sorte que les collectivités urbaines, rurales et éloignées du Canada permettent à leurs résidents de contribuer comme ils le souhaitent à la croissance économique du pays et aux entreprises de prendre de l’expansion, de prospérer et de s’assurer une clientèle nationale et internationale afin de contribuer à la croissance économique?

La CCOCDE a profité de cette occasion pour faire entendre quelques-unes de ses préoccupations en matière d’emploi.

Lire les recommandations de la CCOCDE

Un rapport sur les consultations sera déposé à la Chambre des communes en décembre 2016.

Le Forum des ministres du marché du travail tiendra des consultations sur les ententes de transfert relatives au marché du travail

JUIN 2016 – CANADA

Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables des marchés du travail au Canada ont réitéré leur engagement de collaborer pour répondre aux opportunités et aux défis auxquels fait face la main-d’œuvre canadienne. Ils ont également décidé de mener un vaste exercice de consultations sur l’investissement annuel de 3 milliards de dollars dans les ententes de transfert relatives au marché du travail afin de veiller à ce qu’elles répondent aux besoins des Canadiennes et des Canadiens. Les ministres ont fait cette annonce le 28 juin dernier, à la suite d’une vidéoconférence du Forum des ministres du marché du travail (FMMT) lors de laquelle ils ont également approuvé les prochaines étapes qui mèneront à la création du Conseil de l’information sur le marché du travail.

Des consultations auront lieu au cours de l’été 2016 dans le but de recueillir les perspectives d’un large éventail d’intervenants afin d’explorer des façons d’améliorer ces ententes de transfert et d’orienter les investissements futurs. Cet exercice contribuera à appuyer les programmes d’emploi et de formation des provinces et des territoires pour qu’ils répondent aux besoins du marché du travail dans un contexte économique en évolution rapide. Ces consultations se tiendront à travers le Canada, en ligne et par des communications écrites auprès d’un large éventail d’experts, d’intervenants et de Canadiennes et de Canadiens à titre individuel. Les informations concernant ces consultations seront affichées sur le site Web du FMMT.

Lire le Communiqué de presse

Les programmes fédéraux de développement de la main-d'œuvre sous le gouvernement Harper

TRADUCTION LIBRE D’UN ARTICLE DE DONNA E. WOOD

NOVEMBRE 2015 – CANADA

Tous les pays développés investissent dans le développement de la main-d’œuvre, pour attirer des talents, combler les raretés de travailleurs et améliorer la compétitivité des firmes locales. Ces mesures incluent également les services d’aide à l’emploi destinés aux personnes éloignées du marché du travail. L’intervention gouvernementale est nécessaire pour augmenter l’efficacité des marchés, promouvoir l’égalité des chances et assurer la mobilité sociale et géographique des individus.

Englobant à la fois les politiques sociale et économique, le domaine du développement de la main-d’œuvre s’avère particulièrement complexe au Canada, étant donné que la Constitution ne définit pas clairement s’il s’agit d’une compétence fédérale ou provinciale. Si la plupart des programmes, dont l’éducation postsecondaire et les programmes d’apprentissage, sont gérés par les provinces et territoires, certains flous subsistent, notamment en ce qui a trait aux mesures pour aider les individus sans emploi. Avant la Seconde Guerre mondiale, ces programmes étaient placés sous juridiction provinciale, souvent appuyés par un soutien financier du gouvernement fédéral. Or, après la dévastation causée par la Grande Dépression des années 1930, le fédéral et les provinces ont signé, en 1940, un amendement constitutionnel qui transférait cette responsabilité à Ottawa, avec la mise sur pied d’un programme national d’assurance-emploi.

Les autorités fédérales ont donc gouverné ce domaine politique jusque dans les années 1990, grâce à un réseau national de 500 Centres d’emploi du Canada dispensant des services d’emploi et de soutien du revenu. En 1996, à la suite du référendum québécois, le gouvernement libéral de Jean Chrétien a proposé de transférer de nouveau aux provinces la gestion des services publics d’emploi, tout en conservant au niveau fédéral la responsabilité du soutien public du revenu. Des ententes ont donc été conclues avec plusieurs provinces pour transférer les fonds de la Caisse d’assurance-emploi : les Ententes sur le développement du marché du travail (EDMT).

Lorsque le Parti Conservateur a pris le pouvoir en 2006, cette dévolution était toujours en cours : huit provinces et territoires avaient signé une EDMT, alors que cinq continuaient de partager cette responsabilité avec le fédéral. Le nouveau gouvernement espérait constituer « la main-d’œuvre la plus éduquée, la plus compétente et la plus flexible du monde ». Pour atteindre cet objectif, il devait non seulement établir un plan, mais également identifier qui serait le mieux placé pour mettre ce plan à exécution.

Dans cette optique, le chapitre de Donna E. Wood, intitulé Hollowing out the middle: Recasting federal workforce development programs under the Harper government, analyse les décisions prises et les actions posées par le gouvernement Harper en matière de développement de la main-d’œuvre depuis 2006.

Lire le Chapitre de Donna E. Wood (en anglais)

Élections fédérales 2015 : Quelle place pour l'emploi et la formation?

SEPTEMBRE 2015 – CANADA

Si la présente campagne électorale fédérale traite beaucoup d‘économie et quelque peu de création d’emplois, très peu d’attention a été accordée à la formation et à l’intégration en emploi de tous les individus à travers le Canada. Nous interpellons donc les partis politiques à faire connaître leur position sur cette thématique et à s’engager activement afin que toutes les personnes aient accès à des services communautaires qui les soutiennent dans leur recherche d’un emploi significatif et vers leur inclusion sociale.

Lire notre Document de position

Joignez-vous à nous lors du Congrès national en développement de carrière Cannexus16

AOÛT 2015 – CANADA

La Coalition canadienne des organismes communautaires en développement de l’employabilité (CCOCDE) est fière de collaborer encore cette année au Congrès national en développement de carrière Cannexus16, qui aura lieu du 25 au 27 janvier 2016 au Centre Shaw d’Ottawa. Inscrivez-vous avant le 9 septembre pour profiter du tarif super avantageux. Les membres des organisations collaboratives bénéficient d’un rabais additionnel de 10 %.

Cannexus, le plus important congrès bilingue en développement de carrière au Canada, rassemblera cette année quelque 800 professionnels de l’industrie provenant des secteurs de l’éducation, des organismes communautaires, des gouvernements et du secteur privé. Il est conçu pour favoriser les échanges entre participants et pour explorer de nouvelles approches en orientation et en développement de carrière.

Les participants seront inspirés par des allocutions exceptionnelles :

–  Spencer Niles, Doyen et professeur, Faculté d’éducation, The College of William & Mary
–  Ratna Omidvar, Directrice générale, Global Diversity Exchange
–  The Honourable Justice Murray Sinclair, Président, Commission de vérité et réconciliation du Canada
–  Wab Kinew, Auteur, journaliste, témoin honoraire à la Commission de vérité et réconciliation

Plus de 130 séances de formation vous permettront de découvrir les plus récentes tendances en ce qui concerne les techniques d’animation et de counseling efficaces, l’information sur le marché du travail, les nouveaux outils et technologies et le travail avec des clientèles marginalisées. L’aire d’exposition vous permettra de découvrir une vaste gamme de produits et services utiles dans le domaine.

Tirer avantage au maximum de votre expérience à Cannexus16 en vous inscrivant à l’un des ateliers précongrès facultatifs (en anglais). Choisissez parmi ces quatre ateliers offerts par nos conférenciers les plus recherchés et approfondissez les sujets suivants :

–  Développement de carrière courageux : Aider les praticiens à trouver le courage d’être authentique, avec Herky Cutler
–  Une boîte à outils axée sur l’espoir en développement de carrière, avec Spencer Niles et Norman Amundson
–  Compétences en accompagnement pour conseillers d’orientation, avec Richard Knowdell
–  Créer un plan d’action pour engager les employeurs, avec Mike Fazio

De plus, ne manquez pas notre atelier postcongrès (en anglais) Le retour du zombie : Stratégies pour motiver les chercheurs d’emploi démotivés avec Dan Walmsely, l’un de nos conférenciers les plus appréciés lors du dernier congrès.

Cannexus vous est présenté par l’Institut canadien d’éducation et de recherche en orientation (CERIC) avec le soutien de The Counselling Foundation of Canada et d’un vaste réseau d’organisations collaboratives.

Pour plus de renseignements et pour vous inscrire, rendez-vous à www.cannexus.ca.

Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux agissent afin d'améliorer le développement des compétences et le marché du travail

JUILLET 2015 – CANADA

Les ministres fédéral, provinciaux et territoriaux responsables du marché du travail ont convenu aujourd’hui de continuer de prendre des mesures ambitieuses afin d’améliorer les possibilités économiques pour les Canadiennes et les Canadiens. Ces mesures comprennent :

– la création d’un Conseil de l’information sur le marché du travail;
– l’accélération de l’harmonisation de la formation d’apprentissage pour les métiers désignés Sceau rouge;
– la collaboration avec les organismes réglementaires afin d’accélérer le processus de reconnaissance des qualifications acquises à l’international.

Ces discussions se sont tenues dans le cadre de la rencontre du Forum des ministres du marché du travail (FMMT), co-présidé par Sam Hamad, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale du Québec, et Pierre Poilievre, ministre fédéral de l’Emploi et du Développement social.

Lire le Communiqué de presse

Symposium international 2015 sur le développement de carrière et les politiques publiques

JUIN 2015 – CANADA

Du 14 au 17 juin 2015, à Des Moines aux États-Unis, des intervenants, des chercheurs et des acteurs clés en provenance d’une vingtaine de pays se réunissent afin de consolider le secteur de l’employabilité et du développement de carrière et d’influencer les politiques publiques. Cette année, le grand thème du Symposium international porte sur la jeunesse : Building the Talent Pipeline and Providing Youth with Hope for the Future.

Organisé par Kuder Inc., en collaboration avec l’ICCDPP, le Symposium international poursuit deux objectifs principaux. D’une part, il vise à sensibiliser les nations aux économies émergentes à l’importance du développement de carrière et de ses impacts sur le développement économique. D’autre part, il souhaite favoriser le dialogue, la sensibilisation et le soutien aux initiatives d’intégration et de maintien en emploi pour les jeunes.

Les quatre sous-thèmes du Symposium sont :

–  Mobiliser les employeurs;
–  Le rôle des nouvelles technologies;
–  Pourquoi le retour sur l’investissement est important;
–  Des politiques bien intégrées : créer des systèmes qui fonctionnent.

Consultez la documentation de l’équipe canadienne (en français)

Pour de plus amples informations sur le Symposium international, visitez le www.is2015.org

Résultats du Défi national en développement de carrière

MAI 2015 – CANADA

Les Canadiens veulent du soutien pour trouver le bonheur professionnel

Le Conseil canadien pour le développement de carrière (CCDC) dévoile aujourd’hui les résultats de son tout premier sondage national. Le Défi en développement de carrière démontre que les Canadiens ne savent pas où trouver l’information et les ressources nécessaires pour les accompagner dans leur cheminement de carrière, bien qu’ils accordent une grande importance à leur satisfaction au travail. Pourtant, des milliers de professionnels en développement de carrière sont spécialement formés pour aider les Canadiens à être heureux, engagés et satisfaits tout au long de leur parcours professionnel.

Près de quatre mille personnes ont participé au sondage lancé en novembre dernier dans le cadre de la Semaine canadienne de carrière. Le questionnaire interactif et gratuit visait à mesurer les compétences et la motivation des répondants face à la gestion de leur carrière.

Lire le Communiqué de presse complet

Voir l’infographie

SONDAGE NATIONAL du CERIC : ACCÈS AUX SERVICES D'ORIENTATION DE CARRIÈRE ET D'EMPLOI

MARS 2015 – CANADA

Le marché du travail est en constante évolution, et les besoins et les attitudes des Canadiens évoluent au même rythme. Afin de brosser un tableau actuel de la façon dont les Canadiens utilisent les services d’orientation de carrière et d’emploi et y accèdent, The Counselling Foundation of Canada et l’Institut canadien d’éducation et de recherche en orientation (CERIC) ont commandé un sondage national auprès de la population adulte canadienne.

Les résultats révèlent qui sont les personnes les plus susceptibles d’avoir recours aux services de planification de carrière : celles qui se définissent comme ayant une « carrière », qui disent occuper un « emploi » ou qui sont aux études. L’enquête portait également sur les types de professionnels du développement de carrière que les Canadiens rencontrent le plus souvent, ainsi que sur les perceptions concernant l’efficacité des services d’orientation professionnelle et les obstacles qui empêchent certaines personnes d’y accéder.

Consulter le Résumé (en français)

Lire le rapport complet (en anglais)

Navigator Ltd. a mené ce sondage en ligne auprès de 1 500 Canadiens en novembre 2014.

De meilleurs emplois pour les Canadiens : ÉTUDE SUR LE RENOUVELLEMENT DES ENTENTES SUR LE DÉVELOPPEMENT DU MARCHÉ DU TRAVAIL

FÉVRIER 2015 – CANADA

Le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées (HUMA) de la Chambre des communes à Ottawa a récemment déposé son étude sur le renouvellement des Ententes sur le développement du marché du travail (EDMT).

Le rapport se divise en six chapitres. Le chapitre un offre une description des EDMT et des prestations d’emploi et mesures de soutien (PEMS) assortie de données statistiques et une brève description des ententes complémentaires sur le marché du travail. Il traite du processus de renouvellement des EDMT et formule sur la base des témoignages des recommandations concernant la nouvelle génération d’ententes. Le chapitre deux fait état des témoignages sur les EDMT en vigueur et des façons d’améliorer leurs dispositions en matière de mesure et de déclaration des résultats. Il y est recommandé compte tenu des témoignages de mettre en place un cadre de reddition de comptes comportant des mécanismes de contrôle auxquels seraient associées les parties prenantes et les autorités fédérales, provinciales et territoriales. Le chapitre trois traite de l’information sur le marché du travail. Toujours sur la base des témoignages reçus, il décrit les limites du système actuel et recommande des moyens d’améliorer la collecte et la diffusion des renseignements.

Le chapitre quatre rend compte de l’opinion des témoins sur l’élargissement de l’admissibilité aux prestations d’emploi prévues par les EDMT. Il pose la question de savoir qui devrait y être admissible et recommande d’en élargir l’accessibilité. Il rend compte aussi des vues des témoins sur l’admissibilité à l’assurance-emploi (AE) et la durée de versement des prestations. Enfin il passe en revue les témoignages sur les programmes de formation, le coût de l’élargissement de l’admissibilité aux prestations d’assurance-emploi et l’importance de la mobilité interprovinciale des travailleurs et des personnes en formation. Le chapitre cinq fait état des témoignages sur la nécessité d’intervenir auprès des chômeurs aussitôt que possible après la perte de leur emploi pour évaluer leurs besoins et leur offrir une formation conduisant à un emploi valorisant. Sur la base des témoignages, il propose que les autorités fédérales, provinciales et territoriales se concertent davantage en matière de partage des données saisies par le système d’AE et de coordination de leurs programmes de formation. Le chapitre six résume l’opinion des témoins sur les moyens d’augmenter l’engagement des employeurs en matière de développement et d’acquisition des compétences que ce soit en les incitant à contribuer aux programmes de formation ou à participer aux forums sur le marché du travail. Il passe en revue les témoignages sur ce qui se fait dans certains pays ou certaines provinces pour augmenter la participation des employeurs à la formation des travailleurs. Enfin il fait état d’initiatives patronales en cours ici et là au Canada, des défis qui se posent à certains employeurs et des solutions et des recommandations des témoins.

Pour lire le rapport complet

Joignez-vous à nous lors du Congrès national en développement de carrière Cannexus15

DÉCEMBRE 2014 – CANADA

La Coalition canadienne des organismes communautaires en développement de l’employabilité (CCOCDE) est fière de collaborer au Congrès national en développement de carrière Cannexus15, qui aura lieu du 26 au 28 janvier 2015 au Centre des congrès d’Ottawa.

Cannexus, le plus important congrès bilingue en développement de carrière au Canada, rassemblera cette année quelque 800 professionnels de l’industrie provenant des secteurs de l’éducation, des organismes communautaires, des gouvernements et du secteur privé. Il est conçu pour favoriser les échanges entre participants et pour explorer de nouvelles approches en orientation et en développement de carrière.

Les participants seront inspirés par des allocutions exceptionnelles, données par trois citoyens engagés :

–   Jaime Watt, président exécutif, Navigator Ltd. et commentateur d’affaires publiques
–   Dr Nancy Arthur, Professeure et vice-doyenne de la recherche, Werklund School of Education, Université de Calgary
–   The Right Honourable Adrienne Clarkson, 26e gouverneure générale du Canada

Plus de 150 séances de formation vous permettront de découvrir les plus récentes tendances en ce qui touche les techniques d’animation et de counseling efficaces, l’information sur le marché du travail, les nouveaux outils et technologies et le travail avec différents types de clients. L’aire d’exposition vous permettra de découvrir une vaste gamme de produits et services utiles dans le domaine.

Les célébrations du 10e anniversaire du CERIC prendront fin à Cannexus avec Spark!, une série de présentations de style TEDx sur des sujets variés, qui vous donneront l’étincelle qu’il vous fallait pour penser à votre travail de façon différente.

Pour profiter encore plus de votre expérience Cannexus15, inscrivez-vous à l’un des ateliers précongrès facultatifs (en anglais). Choisissez parmi ces quatre ateliers offerts par nos conférenciers les plus recherchés et approfondissez les sujets suivants :

–   La gestion dans un cadre de mesure du rendement (CMR) basé sur les résultats, Sarah Delicate
–   Stratégies de survie pour introvertis dans un monde d’extrovertis, Yvonne Rodney
–   Le raisonnement analogique : utiliser des métaphores et des histoires en développement de carrière, Norman Amundson
–   Développer une identité digitale pour l’avancement de sa carrière, Tang Choy

Vous pouvez également maximiser votre expérience à Cannexus15 en assistant à notre atelier postcongrès (en anglais) sur la psychologie positive avec Louisa Jewell, une conférencière très appréciée.

Cannexus vous est présenté par l’Institut canadien d’éducation et de recherche en orientation (CERIC) avec le soutien de The Counselling Foundation of Canada et d’un vaste réseau d’organisations collaboratives.

Pour plus de renseignements et pour vous inscrire, rendez-vous à www.cannexus.ca.

Participez au Défi national en développement de carrière!

NOVEMBRE 2014 – CANADA

Le Conseil canadien pour le développement de carrière (CCDC) vient de lancer son tout premier outil de sensibilisation et de mobilisation : le Défi en développement de carrière.

Le Défi prend la forme d’un quiz interactif, engageant et informatif, qui explore les compétences et la motivation des Canadiens face à leur carrière. Il s’agit d’un outil gratuit et ouvert à tous qui prend de cinq à dix minutes à remplir.

En plus d’offrir une rétroaction personnalisée, le jeu-questionnaire suggère plusieurs services, ressources et astuces en lien avec l’exploration et le développement de carrière.

Les résultats compilés de ce quiz seront dévoilés au début de l’année 2015.

Lire le Communiqué complet

Relevez le défi!

Le Fonds canadien pour l'emploi : Résumé, préoccupations et commentaires

OCTOBRE 2014 – CANADA

Les Ententes sur le marché du travail (EMT) sont venues à échéance à la fin de l’année 2013-14. À l’occasion du budget fédéral 2013, le gouvernement canadien a annoncé la mise sur pied de la nouvelle Subvention canadienne pour l’emploi (SCE) en remplacement des EMT, une proposition immédiatement rejetée par les provinces. Des négociations bilatérales ont eu lieu dans les provinces et territoires au cours de la dernière année, menant à la signature d’ententes entre les deux paliers de gouvernement. Ces ententes ont engendré la création du Fonds canadien pour l’emploi, dont l’élément principal demeure la Subvention canadienne pour l’emploi.

Au cours de l’été 2014, la consultante experte Brigid Hayes a préparé un rapport sur la question pour le compte du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP), résumant les principaux constats et identifiant certaines préoccupations.

Lire le Sommaire en français

Le rapport complet et le sommaire (en anglais seulement) sont disponibles sur le blog de Brigid Hayes.

Joignez-vous à nous lors du deuxième Sommet sur les compétences et l'éducation postsecondaire

SEPTEMBRE 2014 – CANADA

La Coalition canadienne des organismes communautaires en développement de l’employabilité est heureuse de s’associer au Conference Board du Canada dans le cadre de ce grand événement. Grâce à ce partenariat, nous pouvons offrir à nos estimés membres une remise spéciale de 700 $ sur les frais d’inscription au Sommet! Pour en savoir davantage, lisez la suite de ce message.

Le Conference Board a le plaisir d’annoncer que le 2e Sommet sur les compétences et l’éducation postsecondaire : élaborer une stratégie sur les compétences et l’éducation postsecondaire pour le Canada se déroulera les 5 et 6 novembre au Palais des congrès du Toronto métropolitain. Ne manquez pas cette occasion de rencontrer des centaines d’intervenants nationaux et internationaux et d’échanger avec eux sur l’avenir du système d’éducation postsecondaire au Canada.

Non seulement ce sommet offrira-t-il une vitrine sur les meilleures pratiques mondiales les plus récentes et les recherches originales mais il vous permettra de découvrir la version préliminaire de la Stratégie canadienne sur les compétences et l’éducation postsecondaire et de donner votre avis à cet effet. Il s’agit d’un cadre exhaustif et proactif qui énonce une vision commune concernant l’avenir de l’éducation postsecondaire au Canada et également des buts précis et initiatives qui permettront d’apporter les changements qui s’imposent à moyen et à long terme.

Vous recevrez un exemplaire de la version préliminaire de la Stratégie sur les compétences et l’éducation postsecondaire pour le Canada avant le sommet et vous serez invité à participer à des discussions et consultations interactives tout au long de l’évènement. Vous aurez ainsi l’occasion unique de donner votre avis sur les thèmes importants liés au contenu, à l’élaboration et à la mise en œuvre de la Stratégie. Réservez votre place sans plus tarder!

Le programme provisoire du Sommet peut être consulté en ligne. Vous constaterez d’ores et déjà que le Sommet accueillera certains des plus éminents spécialistes canadiens du système d’éducation postsecondaire. Seront notamment présents :

–  Carl G. Amrhein, vice-recteur principal et vice-recteur à l’enseignement, Université de l’Alberta;
–  Michael Bloom, vice-président, Stratégie industrielle et d’affaires, Le Conference Board du Canada;
–  Robert J. Birgeneau, chancelier émérite, Arnold and Barbara Silverman Distinguished Professor of Physics, Materials Science and Engineering, and Public Policy, Université de Californie, Berkeley;
–  Cheryl Jensen, présidente élue, Collège Algonquin des arts appliqués et de technologie;
–  Alice Pitt, vice-rectrice à l’enseignement, Université York;
–  Diana S. MacKay, directrice, Éducation, compétences et immigration, Le Conference Board du Canada;
–  Xinyu Yang, ministre-conseillère, Ambassade de Chine au Canada.

Réaliser des économies grâce à notre tarif spécial « partenaire »!

Inscrivez-vous dès maintenant au moyen du système d’inscription en ligne et indiquez le code de réduction PRM10 afin d’économiser 700 $ en frais d’inscription! Veuillez noter que cette offre s’adresse exclusivement aux délégués qui ne sont pas déjà inscrits. Les places étant limitées, réservez la vôtre dès aujourd’hui! Pour en savoir davantage au sujet du programme du Sommet et de ce tarif spécial, veuillez communiquer avec Joel Elliott à l’adresse elliott@conferenceboard.ca. Cet évènement se déroulera en anglais uniquement.

Dre Donna E. Wood parle de la dévolution des services d’employabilité canadiens devant le Comité HUMA de la Chambre des communes

AOÛT 2014 – CANADA

Le 10 juin dernier, Dre Donna E. Wood, professeure à l’Université de Victoria, a comparu devant le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées (HUMA) de la Chambre des communes à Ottawa, dans le cadre de l’étude sur les Ententes sur le développement du marché du travail (EDMT).

Dre Donna E. Wood a présenté les mécanismes de gouvernance suite au transfert des services d’employabilité aux provinces et territoires. Elle soutient que la dévolution de ces services a entraîné de nombreuses retombées positives. Les gouvernements provinciaux et territoriaux ont maintenant développé de grandes compétences, une expertise, ainsi qu’une connaissance des politiques de ce secteur. Les ententes actuelles permettent aux provinces et territoires assez de flexibilité pour adapter les programmes et services aux exigences de leur marché du travail local, améliorant ainsi l’efficacité de l’offre de service.

Trois suggestions sont proposées concernant la clarification des rôles et responsabilités du gouvernement fédéral et de ceux des provinces et territoires. Tout d’abord, il est suggéré que les 14 gouvernements entreprennent collectivement de réformer et d’agrandir le Forum des ministres du marché du travail (FMMT). La deuxième suggestion vise la création d’une nouvelle agence nationale – l’Institut canadien pour l’information sur le marché du travail (ICIMT) – chargée d’identifier, de mettre à jour et de diffuser l’information sur le marché du travail. Enfin, il est suggéré que le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux et territoriaux consolident et rendent entièrement opérationnelle la décision de transférer aux provinces et territoires les programmes et services.

Lire la présentation complète (en anglais seulement)

Colloque « Compétences pour l'avenir » des ministres provinciaux et territoriaux responsables de l'éducation et du marché du travail

JUILLET 2014 – CANADA

Les ministres responsables de l’éducation et du marché du travail des 13 provinces et territoires du Canada se sont réunis les 9 et 10 juillet 2014 à Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard) avec plus de 200 leaders clés du secteur des affaires et du milieu syndical, des universitaires, des représentantes et représentants d’organisations étudiantes et autres intervenants pour paver la voie à une meilleure adéquation entre les systèmes d’éducation et de formation et l’évolution des besoins des marchés du travail canadiens. Organisé conjointement par les provinces et les territoires pour répondre au souhait exprimé par les premiers ministres lors de la rencontre du Conseil de la fédération de juillet 2013, le colloque Compétences pour l’avenir a rassemblé des panélistes canadiens et internationaux qui ont eu l’occasion de mettre en commun des idées novatrices afin de rapprocher les individus des emplois dès aujourd’hui, et leur permettre de se préparer pour l’avenir.

Lire le Communiqué complet

Lire la déclaration conjointe

Le Caledon Institute comparaît devant le Comité HUMA de la Chambre des communes

JUIN 2014 – CANADA

Le 26 mai dernier, Michael Mendelson du Caledon Institute of Social Policy a comparu devant le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées (HUMA) de la Chambre des communes à Ottawa, dans le cadre de l’étude sur les Ententes sur le développement du marché du travail (EDMT).

Le Caledon Institute pose la question suivante : quel rôle doit jouer le gouvernement fédéral en matière de formation et d’employabilité? Il est souligné dans la présentation que les provinces sont les mieux outillées pour concevoir et offrir les programmes de formation de la main-d’œuvre. Le Caledon Institute propose trois rôles pour le gouvernement fédéral. Le premier est d’améliorer de façon significative à l’échelle nationale et locale le système d’information sur le marché du travail avec l’intégration de données en temps réel. Le second est qu’Ottawa travaille de concert avec les provinces afin de fournir des rapports fiables et utiles portant sur les résultats attendus des Ententes sur le développement du marché du travail. Le troisième est d’assurer la réalisation d’évaluations rigoureuses et objectives des programmes par des tierces parties.

Lire la présentation complète (en anglais seulement)

La CCOCDE comparaît devant le Comité HUMA de la Chambre des communes

MAI 2014 – CANADA

Le 13 mai dernier, le président de la CCOCDE, Chris Atchison, a comparu devant le Comité permanent des ressources humaines, du développement des compétences, du développement social et de la condition des personnes handicapées (HUMA) de la Chambre des communes à Ottawa, dans le cadre du renouvellement des Ententes sur le développement du marché du travail (EDMT).

La CCOCDE a accueilli favorablement le processus de décentralisation des services publics d’emploi dans chaque province et continue de croire que les gouvernements provinciaux sont les mieux outillés pour concevoir des programmes et des services intégrés et adaptés aux exigences de leur marché du travail respectif. Les autorités fédérales doivent pour leur part élaborer les politiques globales et les lignes directrices, en plus de définir les responsabilités en matière de reddition de comptes.

La CCOCDE reconnaît la nécessité d’accroître l’engagement des employeurs dans la formation et le développement des travailleurs canadiens. Elle met toutefois en garde contre une approche homogène à l’égard des nouvelles EDMT et de leurs stratégies de formation uniformes axées principalement sur la demande des entreprises.

Lire le Communiqué complet

Subvention canadienne pour l'emploi : Le temps presse

FÉVRIER 2014 – CANADA

Les Canadiens militent pour la survie des programmes d’employabilité alors que les négociations se poursuivent sur la nouvelle Subvention canadienne pour l’emploi

Les Canadiens à travers tout le pays ont exprimé leur soutien pour le maintien des programmes de formation et de développement de l’employabilité financés dans le cadre des présentes Ententes sur le marché du travail (EMT) conclues entre le gouvernement fédéral et les gouvernements provinciaux et territoriaux. Ces programmes, qui s’adressent aux Canadiens les plus vulnérables, sont présentement menacés par la nouvelle Subvention canadienne pour l’emploi (SCE) annoncée en mars 2013 par le gouvernement fédéral.

Les EMT ont fait leurs preuves et devraient être préservées dans leur forme actuelle. Avec le dépôt du budget fédéral prévu le 11 février prochain, le temps presse.

Lire le Communiqué complet

Lancement du site LMA Works

DECEMBRE 2013 – CANADA

L’Alliance Emploi Formation (ETA – Employment Training Alliance), la Coalition canadienne des organismes communautaires en développement de l’employabilité (CCOCDE) et ASPECT sont heureux d’annoncer la création d’un site Internet dédié à la promotion et à la préservation des programmes provinciaux adaptés et éprouvés actuellement financés par les différentes Ententes sur le marché du travail (EMT). Cette nouvelle plateforme illustre de façon constructive les multiples retombées positives des services d’aide à l’emploi et de formation développés par chaque province, actuellement menacés par la nouvelle Subvention canadienne pour l’emploi annoncée en mars 2013.

Le site LMAWorks.com a été créé pour les individus, les organisations et les employeurs directement touchés par l’important rôle que jouent les programmes issus de l’EMT, qui offrent la possibilité aux Canadiens et Canadiennes de se préparer à réussir sur le marché du travail dans les collectivités d’un océan à l’autre. En plus de mettre en lumière les bons coups, témoignages et projets reflétant la richesse de nos programmes d’employabilité, il favorise également un échange dynamique de soutien et de suggestions pour la reconduction des programmes adaptés et flexibles résultant de l’EMT.

Si vous souhaitez appuyer l’initiative LMA Works, prière d’envoyer le nom de votre organisation, votre logo et l’adresse de votre site Web par courriel à Chris Atchison, président de la CCOCDE.

Joignez-vous à nous lors du Congrès national en développement de carrière Cannexus14

DECEMBRE 2013 – CANADA

La Coalition canadienne des organismes communautaires en développement de l’employabilité (CCOCDE) est fière de collaborer au Congrès national en développement de carrière Cannexus14, qui aura lieu du 20 au 22 janvier 2014 au Centre des congrès d’Ottawa.

Cannexus, le plus important congrès bilingue en développement de carrière au Canada, rassemblera cette année quelque 800 professionnels de l’industrie provenant des secteurs de l’éducation, des organismes communautaires, des gouvernements et du secteur privé. Il est conçu pour favoriser les échanges entre participants et pour explorer de nouvelles approches en orientation et en développement de carrière.

Les participants seront inspirés par quatre extraordinaires conférenciers d’honneur :

–    Stephen Lewis, humaniste célèbre et ancien envoyé spécial des Nations Unies pour le VIH/sida en Afrique
–    Valerie Pringle, communicatrice primée et ambassadrice pour la santé mentale
–    Jacques Demers, ancien entraîneur des Canadiens de Montréal et militant pour l’alphabétisation
–    Rich Feller, professeur à l’Université d’État du Colorado et président de la NCDA en 2012-2013

Plus de 130 ateliers vous permettront de découvrir les plus récentes tendances en ce qui touche les techniques d’animation et de counseling efficaces, la gestion de centres de carrières et d’emploi, les technologies et outils nouveaux et actuelles et le travail avec des clientèles marginalisées. Une aire d’exposition permettra également de vous présenter une vaste gamme de produits et services utiles dans le domaine.

Cannexus est présenté par l’Institut canadien d’éducation et de recherche en orientation (CERIC) avec le soutien de The Counselling Foundation of Canada et d’un vaste réseau d’organisations collaboratives.

Pour plus de renseignements et pour vous inscrire (en bénéficiant d’un rabais à titre de membre de la CCOCDE), rendez-vous à www.cannexus.ca.

La Subvention canadienne pour l’emploi : Réfléchir avant d’agir

NOVEMBRE 2013 – CANADA

Un article de Michael Mendelson et Chris Atchison dans le Vancouver Sun

Ottawa a annoncé le nouveau programme de Subvention canadienne pour l’emploi dans son dernier budget, en mars 2013, promettant que la « conception détaillée » de la subvention serait négociée avec les provinces « au cours de la prochaine année ». Plus de sept mois se sont écoulés sans réunion.

Or, le nouveau ministre de l’Emploi et du Développement social, Jason Kenney, vient de libérer son calendrier. Ce vendredi, il rencontrera ses homologues provinciaux, sans doute pour répondre à leur rejet unanime de la Subvention canadienne pour l’emploi. Le gouvernement fédéral est-il prêt à s’engager dans des négociations constructives et à faire des compromis? Ou fera-t-il cavalier seul en faisant fi de la volonté des provinces — et des nombreux organismes communautaires qui fournissent des services d’aide à l’emploi de première ligne et qui appuient en quasi-totalité la position des provinces?

Pour lire l’article complet (en anglais seulement) dans le Vancouver Sun :
Time for talk, not action, on federal job grant program (The Vancouver Sun, Colombie-Britannique)

La CCOCDE prend position par rapport à la nouvelle Subvention canadienne pour l’emploi

OCTOBRE 2013 – CANADA

Faisant écho aux revendications des provinces et des territoires, la Coalition canadienne des organismes communautaires en développement de l’employabilité (CCOCDE) s’inquiète de la nouvelle Subvention canadienne pour l’emploi (SCE), annoncée en mars 2013 par le gouvernement fédéral, qui menace les programmes d’employabilité venant en aide aux Canadiens et Canadiennes sans emploi et vulnérables. La CCOCDE craint également le détournement des fonds des Ententes sur le marché du travail (EMT) entre les provinces, les territoires et le gouvernement fédéral.

La CCOCDE reconnaît le besoin d’améliorer de façon continue les programmes relatifs au marché du travail, de répondre aux défis économiques changeants et de gérer de la manière la plus efficace, efficiente et équitable possible les fonds publics. Elle partage l’objectif du gouvernement fédéral, qui cherche à renforcer l’engagement du secteur privé dans la formation et le développement d’une main-d’œuvre qualifiée. Or, la CCOCDE souhaite également que les autorités canadiennes reconnaissent l’expertise et le savoir-faire pratique des organismes spécialisés en employabilité.

Lire le Communiqué complet

Pour suivre la CCOCDE dans les médias :
Canada Job Grant a ‘Boondoggle’, Say Critics (The Tyee, Colombie-Britannique)

La nouvelle subvention canadienne pour l’emploi – Point de vue critique

JUILLET  2013 – CANADA

Dans le cadre de son Plan d’action économique 2013, le gouvernement fédéral a annoncé la création d’une nouvelle Subvention canadienne pour l’emploi (SCE). Selon les autorités canadienne, ce programme de développement des compétences permettra à « près de 130 000 Canadiens chaque année [d’avoir] accès à la formation dont ils ont besoin pour pouvoir occuper les emplois disponibles » (source) . La subvention d’une valeur maximale de 15 000 $ par personne sera financée à parts égales par le gouvernement fédéral, les employeurs et les gouvernements provinciaux et territoriaux.

Dans un rapport intitulé « The Training Wheels Are Off: A Closer Look at the Canada Job Grant », Michael Mendelson et Noah Zon dénonce ce nouveau programme fédéral, qui entraînera une diminution de 60 % du budget annuel accordé aux provinces et territoires dans le cadre des Ententes sur le marché du travail (EMT), des fonds utilisés pour élaborer et maintenir un vaste réseau de programmes éprouvés de soutien à la formation et à l’emploi. En plus de subir cette coupure de 300 millions de dollars, les entités fédérées devront dégager 300 millions de dollars additionnels afin d’égaler la contribution fédérale. Selon les auteurs, la SCE – qui représente une nouvelle ingérence dans une juridiction provinciale de la part du gouvernement canadien – a été lancée sans consultation avec les provinces, sans projet pilote et sans aucun document pour appuyer la démarche proposée.

Vous pouvez consulter le rapport complet (en anglais uniquement) sur le site Internet du Mowat Centre à l’adresse suivante : http://mowatcentre.ca/research-topic-mowat.php?mowatResearchID=84 .

Changements annoncés dans le Programme des travailleurs étrangers temporaires

MARS 2013 – CANADA

En réponse notamment à la polémique soulevée par l’intention déclarée d’un consortium d’entreprises chinoises d’embaucher uniquement des citoyens chinois pour œuvrer dans ses mines en Colombie-Britannique, le gouvernement canadien procédera à d’importants changements au sein du populaire Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET), qui permet aux employeurs canadiens d’embaucher temporairement des travailleurs étrangers pour répondre à leurs besoins immédiats de main-d’œuvre.

D’une part, les autorités fédérales instaureront « des frais d’utilisation à l’intention des employeurs qui demandent des travailleurs étrangers temporaires par l’entremise du processus d’avis relatif au marché du travail, de sorte que les contribuables n’aient plus à absorber ces coûts » (source). Selon Ressources humaines et Développement des compétences Canada, le pays dépense chaque année plus de 35 millions de dollars pour traiter les demandes de travailleurs étrangers temporaires, sans que les coûts ne soient absorbés ni par les employeurs, ni par les travailleurs recrutés. De plus, les employeurs devront déployer davantage d’efforts pour embaucher des Canadiens, notamment en ce qui a trait à la durée et à la portée de la publicité, avant d’obtenir le droit de recourir au PTET. Enfin, le gouvernement amendera le Règlement sur l’immigration et la protection des réfugiés afin de s’assurer que les entreprises ne puissent exiger la maîtrise d’une langue autre que les langues officielles lors de l’embauche d’employés dans le cadre du PTET.

Dans le même ordre d’idées, le Plan d’action économique de 2013 propose d’affecter 44 millions de dollars sur deux ans, à compter de 2013-2014, au Programme de citoyenneté afin d’améliorer le traitement des demandes. Cette somme sera vraisemblablement couverte par la hausse des frais liés aux demandes de citoyenneté pour les nouveaux arrivants au Canada, qui n’ont subi aucune augmentation au cours des 20 dernières années selon la porte-parole du ministre de la Citoyenneté, de l’Immigration et du Multiculturalisme, Jason Kenney.

Pour plus d’information : http://www.budget.gc.ca/2013/home-accueil-fra.html

Catégories